Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:50

Internet est une source merveilleuse de communication, mais il ne faut pas en oublier nos responsabilités de parents ainsi que les règles élémentaires de sécurité et surtout les partager avec nos enfants.

IMG 3266

 

Vous reformulant une sélection des propose de Jacky Cordonnier (intervenant spécialisé auprès des collègiens sur le sujet), qui a donné une conférence le 30 janvier dernier pour des parents de collège, je partage avec vous ces éléments qui nous rappellent que l'usage d'internet avec nos enfants, doit se faire de manière encadrée, surtout en élémentaire.

 

 

Première règle : ne pas laisser les enfants seuls dans leur chambre avec un ordinateur connecté au web. L'ordinateur, doit être situé dans un espace partagé par la famille, et l'enfant doit naviguer sous le contrôle de ses parents. Rappelons que les "contrôles parentaux" ne sauraient jamais se substituer à la vigilance parentale.

Jacky Cordonnier prenait l'image suivante "laisseriez-vous votre enfant au téléphone discuter avec un inconnu ? laisseriez-vous entrer un inconnu dans votre domicile, seul avec votre enfant ? NON ! Donc ne laissez pas un inconnu s'immiscer chez vous par le net".

 

L'usurpation d'identité est très fréquente sur le net, et pas seulement par des enfants voulant se faire passer pour plus agés...malheureusement. Voir les campagnes de pub à ce sujet.

 

Et s'il ne faut pas "voir le mal partout", il faut quand même être conscient des possibilités qu'offrent les "chat" d'entrer en contact avec de parfaits inconnus.



Deuxième règle : se rappeler que le droit à l'image est une réalité juridique, et donc ne pas mettre de photos d'autres personnes (si l'on ne possède par leur autorisation MANUSCRITE et que la personne vous attaque, ce n'est pas défendable !). Limiter au maximum ses propres photos et surtout jamais dénudées (le maillot de bain c'est du dénudé...).

Tous les enfants devraient savoir qu'il est ILLEGAL de diffuser des images sur le net.



Troisième règle : Internet est règlementé par la loi. Lorsque l'on coche (sans les lire la plupart du temps) les Conditions Générales d'Utilisation (CGU) cela vaut "signature numérique". Et donc, en cas de non respect de ce contrat, il peut y avoir des conséquences devant un tribunal pour cause de délit.



Exemples :

-il faut avoir 13 ans sur Facebook pour s'inscrire. Si votre enfant s'y est inscrit en trichant sur son âge, il s'agit d'un "faux en écriture" et c'est un délit.

-se connecter sour une identité inventée est également un délit.

-en cas de non respect de droit à l'image : le parent (responsable de l'enfant mineur) est passible de plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amende voire de prison !

Sachez qu'un simple courrier du plaignant au procureur permet de traîner le contrevenant devant les tribunaux (délit de représentation on risque 15 000€, délit de diffamation pour commentaire injurieux c'est 15 000€, commentaire raciste ou attaquant la religion cela peut aller jusqu'à 45 000€...).
Et ne croyez pas que c'est de la théorie, le nombre des condamnations est en forte hausse.

 

Petit rappel : les parents sont civilement responsables de leurs enfants jusqu'à leurs 21 ans, sauf si l'enfant a son propre foyer fiscal. Donc jusque là, mieux vaut maîtriser un peu leurs agissements sur le net.



 

Petite précision concernant FACEBOOK, à moins d'avoir bien configuré toutes les conditions d'utilisation à l'inscription et passé en revue les points de confidentialité, le simple clic sur les CGU cède à FB nos infos persos, nos photos...et FB a le droit de les utiliser, de les copier, de les traduire, de les reformater ainsi que de les revendre à des fins commerciales.

On comprend bien qu'il est encore plus risqué pour nous de faire prendre ce genre de risque à des contenus qui ne sont pas les nôtres (comme des photos).

Et si l'on supprime son compte, FB conserve tout de même la propriété inaliénable de ces contenus.

 

Il est donc capital de bien paramètrer son compte sur FB en limitant ces points pour sauvegarder au maximum sa confidentialité. N'hésitez pas à faire appel à un expert informatique, car il paraît que la démarche est longue et technique (étonnant non ?).

 

Donc ne pas prendre cela à la légère. Cela vaut une conversation avec nos chères têtes blondes avant le clic fatidique, histoire de bien rappeler les règles.



L'idée n'est pas de tout interdire, mais en rappelant les enjeux, on réfléchit mieux avant de cliquer tout et n'importe quoi.



Allez, gardez le sourire, le monde est tout de même bien pratique avec le net et les blogs !



Valérie

 







 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by peepbrmater.over-blog.fr - dans A la une
commenter cet article

commentaires