Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 11:20

Merci à la Mairie de Rueil-Malmaison,Direction des Affaires Sanitaires et Sociales Service Prévention-Santé pour l'organisation de ce groupe de travail organisé le 16 février 2016 autour de la problématique du harcèlement

Ci-joint le compte rendu de cette réunion par la mairie :

  •  Tour de table de présentation des participants

  •  Rappel du Contexte par Andrée GENOVESI, Adjointe au Maire déléguée aux Affaires Sociales, Familiales et à la Santé

    Une première réunion des membres de la Commission Consultative a eu lieu le 13 octobre 2015, sur la problématique du harcèlement.
    Lors de cette réunion, les différents champs d’applications ont été définis dont le harcèlement en milieu scolaire.

    Ont été évoquées :
     L’information des professionnels sur le signalement : qui signale qui ? Pourquoi ? Quelles

    conditions ? Quelle procédure ? Pour quelle finalité ?
     La mise en place d’actions de prévention, d’information, en lien avec des associations et

    institutions spécialisées comme :
    o des conférences d’informations suivies d’échanges avec le public (parents,

    entreprises, personnel enseignant, associations de parents d’élèves ...) ;

o des groupes de paroles et d’échanges de pratiques, afin de favoriser l’entraide et de

rompre l’isolement.
La nécessité d’élargir la participation à ce groupe de travail à d’autres partenaires a été actée.
Après avoir recensé les actions mises en place sur la thématique du harcèlement en milieu scolaire, le service Prévention-Santé a rencontré les différents intervenants, permettant une meilleure lisibilité sur le contenu et la mise en œuvre des interventions

 Témoignage de Monsieur T.

Monsieur T., père d’un enfant victime de harcèlement dans un collège du Vésinet, a accepté de faire part de son témoignage aux membres du groupe de travail.
Son fils élève de 6ème, a en effet été victime de harcèlement moral puis physique, l’empêchant petit à petit de se rendre en cours (angoisses, nausées).

Après avoir alerté le collège et échangé avec des associations, ses parents décident de le changer de collège, le collège du Vésinet n’ayant proposé aucune prise en charge de l'enfant, ni aucune sanction pour les élèves harceleurs.
Un collège de Croissy sur Seine a accepté d’inscrire cet enfant avec une prise en charge personnalisée afin de lui faire reprendre confiance en lui, en ses camarades et avec le corps enseignant.

Monsieur T indique que la plus grosse difficulté pour les parents est de se rendre compte que leur enfant est victime de harcèlement, car c’est une situation qui est très souvent cachée, il devient donc compliqué d’identifier les signes. Il dénonce aussi le manque de prise en charge par l’établissement scolaire, ainsi que l’absence de sanctions.

Madame Sarret, parent d’élève à Croissy sur Seine, informe le groupe de travail qu’une conférence a été donnée l’an dernier : « Face au harcèlement et à la violence, que faire, que dire, comment réagir ? ». Elle était animée par Marie-Charlotte Clerf, Psycho-praticienne Vittoz, coach et formatrice parentale. Une vingtaine de parents et seul un enseignant s’y sont rendus.

Madame Sarret évoque la problématique du manque de formation du personnel scolaire, qui ne sait pas identifier les signes, et les appels au secours d’un enfant victime de harcèlement.

 Témoignage des Fédérations de Parents d’Elèves

Les fédérations des parents d’élèves de Rueil-Malmaison soulignent le manque de formation et de sanctions de l’Education Nationale face au harcèlement. Il est trop souvent proposé de changer d’école l’enfant harcelé ou harceleur, sans mise en place d’un accompagnement et d’un suivi. Aucune aide n’est proposée aux parents, les informations sur les lieux ressources ne sont pas diffusées.

 Présentation des actions déjà mises en place sur la Ville

Stéphane Dujardin indique que le bureau Information Jeunesse (service municipal Jeunesse) a organisé des interventions sur la thématique du harcèlement.
La direction du collège Les Bons Raisins a souhaité la mise en place d’action sur des classes de 6ème et de 5ème.

Pour répondre à cette demande, l'Information Jeunesse a proposé de travailler sur cette action avec Madame Donnelly, chargée de prévention au sein de l'Aide Sociale à l'Enfance, et Monsieur Palcy, Officier de Prévention.
Les objectifs de l'intervention :

  •  Favoriser l'échange avec les jeunes sur la question du harcèlement en éveillant leur réflexion.

  •  Sensibiliser les élèves sur les conséquences des pratiques de harcèlement (psychologiques et

    pénales).

  •  Créer, puis mettre en place un outil pérenne permettant aux élèves de lutter contre ces

    pratiques (dispositif favorisant le dialogue sur le sujet, boîte aux lettres par laquelle les élèves pourraient témoigner du sujet ...).

L'intervention proposée s’est déclinée en deux temps. Le premier consistait en la mise en place du jeu du « débat mouvant » et le second de visionner des courts métrages réalisés par l’Éducation Nationale, « La claque », « Les injures » et « La rumeur », suivi d’un échange, permettant de décortiquer le phénomène du harcèlement : le(les) agresseur(s), la victime, les témoins actifs et/ou passifs, les solutions et réactions possibles, les conséquences ...

D’autre part, les élus du Conseil Municipal des Jeunes souhaitent travailler sur la thématique du harcèlement, et sensibiliser leurs pairs.

Madame Donnelly et Monsieur Palcy continuent d’intervenir sur les collèges de la Ville, sans la mise en place du jeu, le plus souvent auprès des classes de 5ème et 4ème.
Des séances de prévention sont également proposées à destination de plusieurs professionnels, de plusieurs services : le personnel médico-social du collège, le club de prévention, le service jeunesse ...

Astrig Toufanian informe le groupe de travail que la Direction de la Cohésion Sociale a également pour projet de mener une action sur le harcèlement scolaire.
En effet, certains Principaux de collèges et Directeurs d’écoles ont fait remonter la problématique du harcèlement, très présente sur leurs établissements. Cette thématique serait donc traitée dans le cadre de « L’Ecole des Familles ».

Le Dr Cohen, médecin référent sur Rueil-Malmaison (Education Nationale) souligne que le programme « Mon corps c’est mon corps » est également mis en place sur la Ville, et traite notamment de l’estime de soi, du discernement et de la reconnaissance de sa valeur personnelle.

Cathy Ildebrandt rappelle, qu’au niveau du primaire, les infirmiers municipaux de prévention ont mis en place des actions telles que « les émotions », et « apprendre à porter secours ». Ces interventions permettent de :

  • - montrer que nous sommes tous différents et qu'il est important de savoir écouter, regarder l'autre afin de mieux le comprendre et de le respecter ;

  • - développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et

    des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement, face à des situations d'incidents ou d'accidents de santé.

    et transmets les informations données par Madame Donnelly, excusée pour cette réunion, et qui intervient aussi auprès des CM1 /CM2 de plusieurs écoles de Rueil, avec un jeu de réflexion : « 8ème dimension ».
    Le harcèlement y est abordé via ce support : ce sont des questions ouvertes auxquelles il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, chacun a son opinion, son expérience, les échanges sont donc souvent très intéressants. Beaucoup de questions tournent autour de la pression du groupe, de celui qui est mis de côté, des moqueries ...

    A partir des orientations nationales, l’académie de Versailles décline un plan de prévention et de lutte contre la violence dont le Centre académique d’Aide aux Ecoles et aux Etablissements (C.A.A.E.E.) et ses Equipes Mobiles de Sécurité (E.M.S.) assurent la mise en œuvre et la coordination. Sécurisation, accompagnement et formation constituent les principaux axes de ce plan.

    Implantées dans les quatre départements de l’académie, les équipes mobiles du C.A.A.E.E. ont pour mission d’accompagner, avec réactivité, les écoles et les établissements.

Le C.A.A.E.E. et ses équipes mobiles sont des ressources que les infirmiers E.N et les chefs d’établissement peuvent solliciter directement. Les membres des équipes mobiles interviennent sous leur autorité fonctionnelle. Toute personne de la communauté éducative peut également faire appel au C.A.A.E.E (http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_57837/le-caaee-et-ses-ems).

 Proposition du projet « Harcèlement » aux membres de la Commission, par le service Prévention-Santé

Premier semestre 2016 (année scolaire 2015/2016) – interventions collèges. Second semestre 2016 (année scolaire 2016/2017) – interventions écoles primaires.

Objectifs :

Les objectifs de ce projet sont d’informer et de sensibiliser les enfants, les parents et le personnel travaillant en milieu scolaire et périscolaire sur les différentes formes de harcèlement et les solutions pour en sortir.
Partenaires envisagés :

Des professionnels de santé et notamment membres de la Commission Consultative, la Direction de la Cohésion Sociale, la Direction de l’Education, la Direction Prévention-Médiation, l’Information Jeunesse, l’Education Nationale, l’association Hope for Education (ONG qui prévient et lutte contre le harcèlement à l'école en France et à l'international), l’Aide Sociale à l’Enfance, l’Officier de Prévention de la Police, les fédérations de parents d’élèves ...

Déroulé de l'action :

Pour informer et sensibiliser de façon optimale tous les publics ciblés, cette action se déclinerait en plusieurs temps.

1/ Collèges

1/ Une conférence d’information sur le harcèlement en milieu scolaire serait proposée aux professionnels du milieu scolaire et périscolaire, animée par des professionnels de santé, un médiateur de l’association Hope for Education, un parent d’enfant victime de harcèlement
2/ Des interventions en classes de 6ème et 5ème seraient organisées avec l’Information Jeunesse, l’Aide Sociale à l’Enfance et l’Officier de Prévention afin de sensibiliser les jeunes sur le harcèlement sous toutes ses formes (physique, moral, cyber ...), ses risques et ses conséquences ...

3/ Une conférence d’information sur le harcèlement en milieu scolaire serait proposée aux parents dans le cadre de « L’Ecole des familles », animée par des professionnels de santé, un médiateur de l’association Hope for Education, un parent d’enfant victime de harcèlement ...
Prestataire potentiel :

Pour la co-animation des conférences : Mme Marie-Charlotte Clerf, Psycho-praticienne, coach et formatrice parentale.

2/ Ecoles Primaires

1/ Une conférence d’information sur le harcèlement en milieu scolaire serait proposée aux professionnels du milieu scolaire et périscolaire, animée par des professionnels de santé, un parent d’enfant victime de harcèlement...
2/ Des interventions en classes : module en CM1/CM2 animé par l’IFAC (Institut de Formation, d’Animation et de Conseil) sous forme ludique et interactive, pour s’affirmer face au groupe, décrypter les situations du quotidien, agir pour sortir du harcèlement et protéger ses pairs.

3/ Une conférence d’information sur le harcèlement en milieu scolaire serait proposée aux parents, animée par des professionnels de santé, un parent d’enfant victime de harcèlement ...

Prestataires Potentiels :

Pour les interventions en classes : IFAC
Pour la co-animation des conférences : Mme Marie-Charlotte Clerf, Psycho-praticienne, coach et formatrice parentale.

 Echanges
La conférence d’information aura but pour de former le personnel travaillant en milieu scolaire et

périscolaire sur le harcèlement.

Il est nécessaire de réfléchir à des interventions à mettre en place dès la maternelle, dans le but de prévenir de futures situations de harcèlement.

Le guide « Que faire pour agir contre le harcèlement dans mon école ? » (Mission ministérielle de prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire, Ministère de l’Education Nationale, 2015) devrait être distribué sur toutes les écoles de la Ville.

Le guide « Mon enfant est victime de harcèlement, que faire ? » (Ministère de l’Education Nationale, 2015) devra être distribué à tous les parents d’élèves et sur tous les établissements scolaires de la Ville. Parallèlement, le service Prévention-Santé examinera, en lien avec l’Aide Sociale à l’Enfance les dispositifs (guides, structures ...) existants au niveau local, afin d’en faire relais.

Les numéros verts 3020 « Non au Harcèlement » et 0800 200 000 « Net écoute » (cyber harcèlement), devraient être affichés au sein de tous les établissements scolaires de la Ville.

Ces informations prises en compte, le projet est approuvé.

 Conclusion

Andrée Genovesi suggère l’élaboration avec les services concernés, d’un flyer comportant toutes les informations utiles sur l’existant (C.A.A.E.E, E.M.S etc...adresse, mail, téléphone...), flyer à distribuer aux parents en même temps que les deux guides.

Après envoi du compte-rendu, le service Prévention-Santé cordonnera la mise en lien des différents partenaires pour la mise en œuvre de l’ensemble du projet.

14h00 - Fin de réunion

Partager cet article

Repost 0
Published by peepbrmater.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Paul 26/04/2016 18:20

Je trouve intéressantes les mesures arrêtées pour lutter contre le harcèlement en milieu scolaire !